Skip to content

Mauvaise année pour les multiplicateurs de semences

Tous les 5 ans, les agriculteurs multiplicateurs de semences de l'Albret constatent une année noire. Et 2018 en est malheureusement une. Comme en 2013, «la production n'est pas énorme», regrette Fernand Roques, ingénieur agricole pour la Fédération Nationale des Agriculteurs Multiplicateurs de Semences, basé à la centrale d'expérimentation de Condom. Il gère le Lot-et-Garonne, le Gers, le Lot et le Tarn-et-Garonne.

En cause de cette année noire, une climatologie catastrophique. La principale culture touchée est la betterave. Le Lot-et-Garonne est l'un des premiers producteurs de graines de cette plante potagère. «Nous avons connu un printemps très humide, qui a retardé le repiquage au mois de mars. De fait, les plantations ont été retardées. À cela, il faut ajouter un manque d'ensoleillement sur cette période de l'année. Donc pas beaucoup de graines. Et en plus, nous avons eu de grosses chaleurs sur la fin de cycle, ce qui a perturbé la récolte.» Fernand Roques parle d'une baisse de 20 % à 25 % par rapport aux chiffres des autres années.

Lire l'article

Le goût du naturel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *