Skip to content

Le pâturage, doublement durable en lait, Elevage

Dans le Grand Ouest (Bretagne, Normandie, Pays de Loire), l’âge moyen des éleveurs laitiers s’établit à 50 ans. La transmission des exploitations constitue donc un enjeu majeur à moyen terme. L’Observatoire technico-économique que le réseau Civam publie chaque année depuis 2000 se double dans sa dernière livraison d’une étude sur la transmissibilité des exploitations spécialisées en lait.

Elle est basée sur un panel d’exploitations relevant l’agriculture durable (AD), bio et non bio, caractérisée par une sole en maïs inférieure à 20 % à la Surface fourragère principale (SFP) et où le pâturage assure en moyenne l’équivalent de 190 jours d'alimentation en plat unique. Ce panel est comparé à l’échantillon du Réseau d’information comptable agricole (RICA) du ministère de l’agriculture, lequel ne fait pas la distinction entre conventionnel et bio.

Efficacité économique

Lire l'article

Le goût du naturel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *