Skip to content

Le genouillet est resté dans les mémoires, notamment du côté d’IsLa biodynamie adaptée au vin a aussi ses défenseurs à SancerreTémoin, Pierre Picot qui, à Vesdun, a mené une première fois la démarche en 2005 avec du tressailler, qui donne du blanc de Saint-Pourçain à partir de ce cépage qui était cultivé à Sacy, en Bourgogne. La parcelle était petite – 70 ares –, mais, souligne Pierre Picot, « je le commercialise sans problème ».

C’est un marché de niche 

D’où l’idée de poursuivre avec une petite parcelle de 15 ares, plantée en 2017, de gouget noir. « J’étais à la recherche de goûts un peu particuliers, poursuit Pierre Picot, et j’avais entendu parler de ce cépage dont le vignoble, à Montluçon (Allier), allait jusqu’à Châteaumeillant ».

Lire l'article

Le goût du naturel

 

Emeric s’est présenté seul au bilan de «L’amour est dans le pré» apparemment sa relation avec Lucie était éphémère. Le pépiniériste a depuis tourné la page et il a même trouvé chaussure à son pied. Il file le parfait amour avec l’une de ses anciennes candidates.

Une prétendante rencontrée lors des speed dating

Emeric et Lucie étaient prêts à s’engager ensemble mais leur idylle n’a pas duré car ils remarquaient leurs incompatibilités au fur à mesure que le temps passait. L’apiculteur breton n’a pas perdu beaucoup de temps après sa rupture. Il se console dans les bras d’une autre prétendante par la suite. C’est Karine Le Marchand qui donne l’information en voix-off. Emeric a trouvé chaussure à son pied et il s’agit de Maëlle. Cette dernière est l’une des prétendantes qu’Emeric a rencontrées lors des speed dating à Paris. Le charme du beau gosse a très vite opérée car les deux tourtereaux semblent très amoureux et cela fait deux mois qu’ils sont ensemble.

Lire l'article

Le goût du naturel

Le sulfate de cuivre, dont Bruxelles a prolongé mardi l'utilisation pour sept ans, est utilisé par les paysans pour confectionner la fameuse "bouillie bordelaise" et lutter contre les champignons dans les cultures.

Il est présenté comme un outil essentiel de l'agriculture biologique, et notamment de la viticulture, qui n'a pour l'instant pas de solution de rechange pour protéger ses vignes.

A quoi sert le sulfate de cuivre ?

Lire l'article

Le goût du naturel