Skip to content

QUIZ - Le 17 décembre 1813 disparaissait Antoine Parmentier, scientifique du siècle des Lumières. Célèbre pour sa promotion de la pomme de terre, on lui doit bien d'autres choses. Nous vous proposons de tester vos connaissances sur celui que l'on a souvent nommé «le bienfaiteur de l'humanité».

Le nom de Parmentier et celui de la pomme de terre sont devenus inséparables. D'ailleurs fut un temps où le nom de «parmentière» s'imposa pour parler du délicieux tubercule. Encore aujourd'hui, le plat du hachis parmentier doit son nom au célèbre agronome Antoine-Augustin Parmentier. Glorieux vulgarisateur de l'usage de la pomme de terre, ce légume est devenu une des bases de notre alimentation et l'un des plus consommé en France. La pomme de terre se prête à toutes sortes de préparations et la grande diversité de variété permet de varier les cuissons et les saveurs.

» LIRE AUSSI - Pommes duchesses ou «rösti»: les meilleurs accompagnements de Noël à base de pommes de terre

Lire l'article

Le goût du naturel

Emeric s’est présenté seul au bilan de «L’amour est dans le pré» apparemment sa relation avec Lucie était éphémère. Le pépiniériste a depuis tourné la page et il a même trouvé chaussure à son pied. Il file le parfait amour avec l’une de ses anciennes candidates.

Une prétendante rencontrée lors des speed dating

Emeric et Lucie étaient prêts à s’engager ensemble mais leur idylle n’a pas duré car ils remarquaient leurs incompatibilités au fur à mesure que le temps passait. L’apiculteur breton n’a pas perdu beaucoup de temps après sa rupture. Il se console dans les bras d’une autre prétendante par la suite. C’est Karine Le Marchand qui donne l’information en voix-off. Emeric a trouvé chaussure à son pied et il s’agit de Maëlle. Cette dernière est l’une des prétendantes qu’Emeric a rencontrées lors des speed dating à Paris. Le charme du beau gosse a très vite opérée car les deux tourtereaux semblent très amoureux et cela fait deux mois qu’ils sont ensemble.

Lire l'article

Le goût du naturel

L'achat de foncier pèse souvent lourd dans le coût de l'installation et prend parfois la place de certains investissements productifs essentiels pour le lancement d'une exploitation.D'ici 2021, 40 % des agriculteurs actifs partiront à la retraite. Or, les jeunes générations ont de plus en plus de difficultés pour accéder au foncier agricole. Et pour cause : les prix ne cessent d'augmenter et les fermes de s'agrandir. De plus, les terres agricoles disponibles sont souvent captées par des agriculteurs déjà en place, soucieux d'accroître la surface de leur exploitation pour faire face à la concurrence. Enfin, le modèle traditionnel de transmission familiale cède du terrain, ce qui complique les relations et la rencontre entre les repreneurs et les propriétaires. Pour pallier ces difficultés, certains mécanismes juridiques et dispositifs d'accompagnement ont été mis en place au fil des années.

Lire l'article

Le goût du naturel