Skip to content

Par ailleurs ce constat simpliste fait par Maja Rosen sur le transport aérien oublie d’intégrer deux réalités:

  • D’une part plus de la moitié des longs courriers réalisés par les voyageurs internationaux se font à une période froide chez eux vers une période chaude à destination, c’est à dire que toutes les consommations génératrices de gaz à effet de serre telles que le chauffage, le déplacement en voiture sont moins importantes que si ils étaient restés chez eux.
  • En Europe un habitant émet environ 20kg de CO2 par jour dus en grande majorité au déplacement et au chauffage. En partant l’hiver dans un pays chaud il économise 12 kg de CO2 par jour.
  • Un calcul pourrait être fait précisément sur le milliard et plus de voyageurs dans le monde par an ainsi Madame Rosen, devra prendre en compte les mégatonnes de CO2 économisés grâce aux voyages.

Lire l'article

Le goût du naturel

 

Question difficile à poser et difficile à traiter évidemment : nos initiatives individuelles servent-elles vraiment a quelque chose dans ce grand combat contre le réchauffement climatique ?

L’écologie est-elle vraiment une affaire individuelle ? Ou si vous préférez : est ce que cela change vraiment quoique ce soit que je chauffe moins chez moi, que je mange moins de viande et que ma voiture soit hybride… alors que mon voisin continue de rouler avec sa vieille voiture ou que mon cousin ne trie pas ses déchets. 

Et puis est-ce que cela change vraiment quelque chose de modifier nos comportements individuels quand par ailleurs on ne sait plus quoi faire des déchets nucléaires, quand les États-Unis quittent l’accord de Paris et que globalement le modèle économique d’exploitation des ressources naturelles reste celui de la croissance et du développement. 

Lire l'article

Le goût du naturel

Le classement mondial des entreprises de l'économie verte, par FTSE Russel, a interpellé l'opinion publique :  Monsanto s'est retrouvé en tête de peloton. Comment la communauté financière a-t-elle jugé du caractère « vert » de l'entreprise ? La réponse est simple : Monsanto, par ses semences résistantes à la sécheresse, contribue à l'adaptation au changement climatique. Le critère « climat » a fait oublier la controverse sur l'impact de cette entreprise sur la biodiversité.

D'autres exemples, montrent que nous finançons, pour réduire le risque climatique, des investissements et des techniques qui accélèrent la perte de biodiversité. Il apparaît donc urgent d'intéresser la communauté financière à la biodiversité.

Nouveaux risques...

Lire l'article

Le goût du naturel

Biodiversité : Une banque de graines pour la biodiversitéA Wakehurst Place, dans le sud de l'Angleterre, se trouve l'un des réservoirs de la planète en matière de biodiversité : la Banque de graines du Millenium, la plus grande banque internationale de graines sauvages au monde. 

Né lors du Sommet de la Terre de Rio, l'institut stocke depuis l'an 2000 les graines de près de 40 000 espèces de plantes issues de 189 pays. Contrairement à d'autres banques qui se focalisent sur les espèces cultivées, cette banque internationale se concentre sur les espèces sauvages, ce qui fait sa singularité. 
Le goût du naturel