Skip to content

Mardi dernier, les acteurs de filière caprine avec la Chambre d’agriculture de l’Aveyron ont présenté les travaux réalisés en faveur de l’installation d’éleveurs de chèvres. Cette démarche avait pour objectif de promouvoir l’élevage caprin et de pérenniser la dynamique de cette filière dans le sud-ouest.

Plus d’une cinquantaine de participants dont quelques élèves du lycée agricole La Cazotte (Saint-Affrique) se sont retrouvés à la salle des fêtes de Ceyrac (commune de Gabriac) pour la partie théorique qui a été suivie d’une visite de l’exploitation caprine, chez Arnaud Cormouls qui a expliqué la réussite de son installation, avec les difficultés rencontrées et les conseils à promulguer aux futurs prétendants à l’installation.

Lire l'article

Le goût du naturel

Longtemps chahutée, la filière caprine retrouve foi en l’avenir. C’est ce qui ressort d’une enquête du CER dévoilée à l’occasion du salon Caprinov des 28 et 29 novembre, à Niort (Deux-Sèvres).

Poitou-Charentes est une terre d’élection pour la filière caprine. On y compte près de 900 élevages professionnels sur les 4.739 exploitations identifiées en France. Et depuis quelques années, le moral est meilleur. L’effectif national s’est stabilisé à 845.000 chèvres selon les chiffres du GEB (Idele) publiés en septembre 2018. Idem pour la production laitière dont le prix payé en 2017 est de 703 €/1.000 l. Un niveau correct qui a peu bougé depuis 3 ans. Cette embellie succède à plusieurs années consécutives très moroses entre 2010 et 2014. Cette ambiance plus confiante s’est manifestée dans les allées du salon Caprinov qui s’est tenu fin novembre à Niort.

Lire l'article

Le goût du naturel

Emeric s’est présenté seul au bilan de «L’amour est dans le pré» apparemment sa relation avec Lucie était éphémère. Le pépiniériste a depuis tourné la page et il a même trouvé chaussure à son pied. Il file le parfait amour avec l’une de ses anciennes candidates.

Une prétendante rencontrée lors des speed dating

Emeric et Lucie étaient prêts à s’engager ensemble mais leur idylle n’a pas duré car ils remarquaient leurs incompatibilités au fur à mesure que le temps passait. L’apiculteur breton n’a pas perdu beaucoup de temps après sa rupture. Il se console dans les bras d’une autre prétendante par la suite. C’est Karine Le Marchand qui donne l’information en voix-off. Emeric a trouvé chaussure à son pied et il s’agit de Maëlle. Cette dernière est l’une des prétendantes qu’Emeric a rencontrées lors des speed dating à Paris. Le charme du beau gosse a très vite opérée car les deux tourtereaux semblent très amoureux et cela fait deux mois qu’ils sont ensemble.

Lire l'article

Le goût du naturel

Tous les secteurs ne sont pas en souffrance dans l'agriculture, y compris dans l'élevage. Alors que du côté des bovins ce n'est pas toujours rentable, les éleveurs de chèvres eux arrivent à vivre à peu près bien de leur travail. Le prix du litre de lait payé au producteur a bondi de 30% en 10 ans ! Le litre de lait de chèvre est aujourd'hui à 70 centimes d'euros environ, alors que celui de vache est à 30 centimes.

Lire l'article

Le goût du naturel

Il était une fois, une famille d’agriculteurs de Russilly amoureuse de l’endroit, perché sur les hauteurs de Givry. C’est là que trois souches familiales vivaient dans l’exploitation polyvalente à majorité de vignes, et aussi de vaches et de production de céréales. Mais le vin, pourtant fleuron du secteur, se vendait mal à cette époque et, pour subsister, la diversité devint nécessaire.

Diversification avec les fromages artisanaux

Lire l'article

Le goût du naturel